L'Avenir Agricole et Rural 14 septembre 2017 à 08h00 | Par CHAMBRE REGIONALE AGRICULTURE

CHRONIQUE OVINE : LES BREBIS PATURE LE COLZA

Qu’il s’agisse de colza fourrager semé après la moisson ou bien de repousses de colza grains, cette ressource alimentaire présente plusieurs avantages. Tout d’abord, son pâturage ne nécessite pas de transition alimentaire pour les brebis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Augmenter son autonomie alimentaire grâce au colza fourrager.
Augmenter son autonomie alimentaire grâce au colza fourrager. - © CHAMBRE REGIONALE AGRICULTURE

Les animaux sont rentrés sur la parcelle sans aucune précaution particulière ni mise à disposition d’une botte de foin ou de paille. En effet, les brebis commencent à consommer les graminées et mauvaises herbes car elles ne sont pas attirées par l’odeur de choux que dégage le colza. Puis, progressivement, elles consomment le colza avec de plus en plus d’appétit et la transition se fait toute seule. D’autre part, sa valeur   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Avenir Agricole et Rural

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui