L'Auvergne Agricole 17 décembre 2014 à 08h00 | Par Propos recueillis par Fabienne Antheaume

Lundi 5 janvier : Journée de l’adhésion en Auvergne

Trois questions ont été posées à David Chauve, secrétaire général de l’UDSEA sur l’intérêt d’une journée de l’adhésion, le 5 janvier 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
David Chauve, secrétaire général de l’UDSEA invite tous les
agriculteurs à venir rejoindre le réseau FNSEA à l’occasion de cette journée de l’adhésion.
David Chauve, secrétaire général de l’UDSEA invite tous les agriculteurs à venir rejoindre le réseau FNSEA à l’occasion de cette journée de l’adhésion. - © Jean-Yves Ayel

Les UDSEA/FDSEA de la région ont décidé de dédier une journée à l’adhésion syndicale. Les res-ponsables syndicaux abandonneront donc le temps d’une journée le suivi des dossiers et les réunions départementales, régionales et même nationales pour aller avec les délégués cantonaux et les adhérents volontaires, à la rencontre des agriculteurs non adhérents.

 

Pourquoi organiser une journée de l'adhésion ?

David Chauve : L'idée d'une telle journée dans tous les départements d’Auvergne est de sensibiliser les agriculteurs sympathisants mais non adhérents à l’importance de cotiser. Adhérer c’est, certes, donner les moyens à l'UDSEA d’exister et de fonctionner mais c’est aussi et surtout donner du poids à ses responsables.

En effet, le syndicalisme est jugé sur son nombre d'adhérents et beaucoup plus de monde qu'on ne l'imagine y est attentif : les pouvoirs publics, les politiques, nos partenaires...

Cette journée sera l'occasion d'échanger librement sur l’utilité du syndicalisme, sujet qui fait parfois débat. On entend trop souvent dire : « ça ne sert à rien...» Je rappellerai simplement que les petites actions ont toujours fait les grandes victoires ! Le réseau FNSEA maintient une pression permanente sur les décideurs d'abord pour conserver les acquis et ensuite pour en obtenir plus. Chacun peut y contribuer à son niveau.

Prendre des responsabilités dans le réseau n’est pas toujours possible, mais régler sa cotisation est une façon de participer à une volonté collective de défendre notre profession de plus en plus attaquée et mise à rude épreuve sur un plan économique et social, au point de ne plus pouvoir assurer le renouvellement des générations !!! Que ceux qui se retrou-vent dans les valeurs de l'UDSEA rejoignent notre réseau ou nous ouvrent leurs portes le 5 janvier.

 

Concrètement, quel intérêt a un agriculteur à adhérer à l’UDSEA ?

D.C. : Quelle que soit la problématique de l’agriculteur, en adhérant à l’UDSEA, il a la garantie qu’il sera défendu individuellement et collectivement. Individuellement, sur des questions spécifiques à son exploitation et collectivement à travers la défense du revenu des agriculteurs via la défense du prix des produits agricoles et la baisse des charges (remboursement de la Tipp, exonération fiscale pour les employeurs). La défense du revenu passe aussi par des soutiens spécifiques à l’agriculture de nos régions (politique montagne dans le cadre de la négociation sur la PAC). L’UDSEA défend aussi les intérêts de la profession sur d’autres dossiers tels que les zones vulnérables, la prédation du loup...

Adhérer à l’UDSEA permet d’intégrer un réseau et ainsi de partager avec des voisins ou d’autres producteurs qui œuvrent dans la même production. Notre syndicat défend toutes les productions du département. Il est structuré pour permettre à chacune d’être défendue au sein d'une section spécialisée (céréale, bovine, laitière, ovine...) et d’être en capacité de réagir à l'actualité et de proposer des pistes de développement. L’UDSEA informe ses adhérents, via des formations, des réunions, des mails d'informations, et au travers du journal L’Auvergne Agricole, dans lequel l’UDSEA est impliquée. Ainsi chaque semaine, les exploitations agricoles disposent d’une information exclusive et détaillée sur le monde agricole.

L’UDSEA défend également les agriculteurs retraités via une section spécifique qui se bat notamment pour la revalorisation des retraites. L’actualité de cette section est relatée chaque mois dans les pages du journal «Regards d’Aînés», le journal des anciens exploitants d’Auvergne.

 

Quelles sont les grandes missions de l’UDSEA du Puy-de-Dôme ?

D.C. : L’UDSEA est un syndicat qui défend les intérêts des agriculteurs et de l’agriculture départementale. Sa mission consiste à regrouper les agriculteurs au sein des cantons pour qu’ils échangent sur leurs problématiques. Un des rôles de l’UDSEA est d’éviter que chaque exploitation ait à se défendre individuellement ; collectivement, on trouve toujours une solution, alors qu’individuellement, c’est plus difficile ! Une autre mission est de participer aux orientations des différentes productions ou politiques d'accompagnement sur le plan régional car de nombreux dossiers sont régionaux et que l'UDSEA doit y avoir toute sa place.

 

Info plus

Pour tout renseignement complémentaire sur cette journée du 5 janvier, contactez l’UDSEA au 04.73.44.46.90.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui