L'Auvergne Agricole 11 décembre 2014 à 08h00 | Par Fabienne Antheaume

Maintenir un prix stable en 2015 pour les fromages AOP d’Auvergne

Les éleveurs rencontrent les responsables de la grande distribution.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Olivier Vandebeulque et Olivier Pageau, responsables des achats chez Auchan, attentifs aux explications des producteurs sur les conditions de production des AOP.
Olivier Vandebeulque et Olivier Pageau, responsables des achats chez Auchan, attentifs aux explications des producteurs sur les conditions de production des AOP. - © UDSEA 63

Faisant valoir les efforts des producteurs en termes de qualité ces dernières années et la dynamique des ventes au consommateur, les représentants des producteurs ont obtenu des entreprises l’instauration d’un prix spécifique pour le lait AOP à partir de 2014. Ce prix sera fonction de la valorisation des fromages AOP d’Auvergne et indépendant de la conjoncture laitière mondiale. Pour que ce «prix AOP» d’au moins 380€/ 1000 L en 2014 se maintienne en 2015, il est indispensable que le prix de vente des fromages au consommateur soit stable. C’est pourquoi, à la veille de l’ouverture des négociations annuelles entre industriels et GMS, la FRSEA et JA ont invité les responsables de GMS sur des exploitations.

 

Rencontre de terrain

Reçus au Gaec des Quaires à Vernines, les responsables des achats de Auchan ont échangé avec les producteurs sur les conditions de production du Saint nectaire et plus généralement des AOP d’Auvergne : alimentation à l’herbe, les animaux nés et élevés sur la zone… Ils ont entendu l’enjeu que représente la valorisation du lait pour donner de la visibilité aux producteurs, condition indispensable pour investir et ainsi améliorer la qualité du lait, les conditions de travail et à terme, garantir la pérennité de la filière.

Accord de principe

Les responsables d’Auchan se sont dit favorables à faire mieux connaître les produits des consommateurs via des animations en magasin ou via des échanges entre les chefs de rayons et les producteurs. Ils ont relativisé l’importance du rapprochement entre les groupes Auchan et système U qui ne vaut pas pour les négociations avec les PME. Soucieux d’une répartition équitable de la valeur ajoutée entre les maillons de la filière, et ouverts à une meilleure valorisation des fromages AOP d’Auvergne, ils ont confirmé que le prix final sera néanmoins directement impacté par le contexte de la concurrence.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Auvergne Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui